QUELS SONT LES TRAVAUX SUBVENTIONNÉS PAR LE « COUP DE POUCE ISOLATION » ?

Au fil des années, les subventions liées à la transition énergétique ont évolué et permettent aujourd’hui à l’ensemble des foyers en France de réduire considérablement les coûts des travaux d’isolation et de chauffage allant jusqu’au paiement intégral de la facture (isolation à 1€ symbolique).

 

Ces subventions se sont également étendues sur d’autres parties de votre habitation :

 

  • Les combles perdus
  • Les rampants
  • Les murs
  • La cave
  • Le sous-sol
  • Le vide sanitaire

QUELS SONT LES MATÉRIAUX UTILISÉS ?

 

L’isolation de son toit permet de diminuer jusqu’à 30% des déperditions de chaleur d’un bâtiment. En isolant votre grenier ou vos combles perdus, vous améliorez votre confort thermique en hiver comme en été.

Les matériaux principalement utilisés pour l’isolation de votre habitation sont la laine de verre et la laine de roche, pouvant être posées soit par soufflage soit en rouleaux.

DE QUOI EST COMPOSÉE LA LAINE DE VERRE ?

Obtenue par fusion, centrifugation et soufflage de verre de récupération jusqu’à formation d’un matelas de laines enchevêtrées qui emprisonnent l’air, la laine de verre est un isolant naturelL’isolation des combles est plutôt aisée avec la laine de verre qui se présente sous forme de rouleaux ou de flocons à souffler.


Ses avantages : elle réduit la transmission des bruits aériens et des chocs, elle est ininflammable, imputrescible, maniable et facile à poser.

QUELLES SONT LES MÉTHODES DE POSE DES ISOLANTS ?

PAR INSUFFLATION

Elle est très efficace pour isoler ses combles. Il faut savoir qu’environ 30% des déperditions de chaleur se font par le toit. L’air chaud étant plus léger que l’air froid, il a tendance à monter et, vous l’aurez compris, s’échapper par la toiture.

Le soufflage pallie très aisément ce phénomène naturel. L’isolation par la technique du soufflage est optimale pour les combles perdus. L’utilisation du soufflage pour isoler le plancher de ses combles est une très bonne façon de procéder pour profiter d’un gain de température.

Ce procédé consiste à insuffler de l’isolant (laine de verre, ouate de cellulose, laine minérale…) avec une machine spéciale appelée cardeuse. Cette méthode répartit de manière égale l’isolant contrairement à l’isolation aux rouleaux ou au vrac par exemple.

 

Le soufflage permet de réduire les ponts thermiques de manière considérable et empêche la laine de s’affaisser.

L’isolation par soufflage permet d’estomper la sensation de froid en hiver, et, par conséquent, de diminuer votre facture.

Néanmoins, elle a aussi un autre avantage. Lors des étés chauds et rigoureux, la température sous votre toiture et dans vos combles n’aura aucun problème pour dépasser les 50°C, elle se transmet alors à vos murs puis à l’air ambiant, ce qui provoque une atmosphère étouffante dans la maison.

La technique du soufflage vous permettra de limiter grandement ce phénomène de chaleur en laissant circuler l’air. 

PAR ROULEAUX

Enfin, on peut également avoir recours à de la laine de verre ou de roche en rouleaux, pour isoler ses combles perdus s’ils sont accessibles. Il s’agira alors d’isoler en priorité le plancher d’étage, puis de procéder à la pose d’une première couche d’isolant entre les solives de la toiture, puis à une seconde couche pour recouvrir ces solives en couches croisées.
 

Quelle est la durée d'un chantier d'isolation ?

Il n’est pas rare d’entendre que lors d’une isolation par soufflage, la durée du chantier est de 3 heures en moyenne pour 100m² de superficie. La pose se fera sans dérangement pour l’occupant car la machine à souffler reste à l’extérieur de la maison et souffle l’isolant à l’intérieur des combles.

La pose d’un isolant à souffler est facile à mettre en œuvre et ne générera aucune découpe, aucune chute ni aucun besoin de main d’œuvre sur la manipulation de l’isolant dans les combles après avoir soufflé. De plus, si les réglementations thermiques venaient à évoluer, ou si votre isolant perdait en efficacité à cause du temps, il n’y aura aucune difficulté à ajouter de l’isolant.

Il faut aussi savoir qu’un sac d’isolant à souffler pourra contenir une plus grande quantité qu’un rouleau d’isolant classique, et ce pour une moindre place ! Les besoins de manutention seront donc moins importants que pour une isolation banale.